Les étapes à suivre pour effectuer un test de paternité

 

Pour savoir s’il existe un lien de parenté entre un homme et son présumé enfant, le test de paternité est le meilleur moyen de le vérifier à ce jour. Comment se passe ce procédé et quelles étapes suivre pour le mener à bien ? Explications sur le sujet dans les lignes qui suivent sur https://www.pro-paternite.com.

 

Se renseigner sur la loi française sur le test de paternité

 

Avant de procéder à un test de paternité, il est important de se renseigner sur la législation française concernant ce sujet. Selon la loi dans l’Hexagone, ce type de test ne peut être effectué que dans une affaire judiciaire. En effet, il n’est possible de recourir à un test de paternité que dans le cadre d’une affaire judiciaire impliquant le tribunal de grande instance. Le requérant doit donc engager un avocat s’il veut procéder au test. À cet effet, un test de paternité qui relève de l’usage privé est donc illégal et puni par la loi. Cette sanction peut atteindre 1 an de prison et 15.000€ d’amende.

 

Recourir à un tribunal de grande instance

 

Dans le cas où la requête relève d’une procédure juridique, le droit de recourir au test de paternité est tout à fait légal. Après avoir engagé un avocat pour le représenter, le requérant doit avoir un dossier solide qui justifie sa demande. Si le juge du tribunal de grande instance estime que sa demande est recevable, il ordonnera que le test de paternité soit effectué dans un établissement qui emploie des techniciens certifiés formés à cet effet.

 

Effectuer le test au sein d’un établissement agréé

 

Pour réaliser le test de paternité, le laboratoire devra avoir des échantillons soit de sangs, de cheveux, de salives appartenant aux personnes concernées. Après avoir effectué l’analyse, il peut y avoir seulement 2 types de résultats possibles : soit le test est positif avec plus de 99% de taux de similitude de l’ADN, soit le test est négatif avec un taux très bas, voire inexistant.
Il est à noter qu’il existe sur internet des laboratoires qui proposent des tests de paternité en ligne. Ce type de procédé est peu fiable et interdit, car les établissements qui fournissent ces prestations sont souvent hors de la zone euro.